:

Quelles questions Mettre dans un questionnaire de satisfaction ?

Table des matières:

  1. Quelles questions Mettre dans un questionnaire de satisfaction ?
  2. Comment construire un questionnaire de satisfaction ?
  3. Qu'est-ce que les questions factuelles?
  4. Pourquoi faut-il poser les bonnes questions lors d’un devis?
  5. Comment identifier les besoins du client?
  6. Pourquoi ne faut-il pas poser des questions difficiles sur votre produit?

Quelles questions Mettre dans un questionnaire de satisfaction ?

Qu'aimez-vous le plus dans notre produit / service ? Quelle(s) fonctionnalité(s) pourrions-nous rajouter pour l'améliorer ? A quelle fréquence utilisez-vous notre produit / service ? Globalement, quelle note attribuez-vous à notre produit /service ?

Comment construire un questionnaire de satisfaction ?

Comment faire un questionnaire de satisfaction en 7 étapes ?

  1. Fixer les objectifs du questionnaire de satisfaction.
  2. Définir les thèmes.
  3. Etablir la structure du questionnaire.
  4. Mode de diffusion du questionnaire.
  5. Tester le questionnaire.
  6. Conseils et astuces pour créer son questionnaire de satisfaction.

Qu'est-ce que les questions factuelles?

Les questions factuelles sont des questions directes qui quantifient les propos du prospect. Ce type de questions permet d'éviter les malentendus. Quand pouvons-nous commencer ? Quand puis-je vous rappeler ?

Pourquoi faut-il poser les bonnes questions lors d’un devis?

Poser les bonnes questions, c’est la base d’un devis et d’une mission réussis. Elles permettent en effet d’évaluer l’ensemble des tâches à effectuer, le temps à consacrer et de déterminer votre tarif.

Comment identifier les besoins du client?

Afin d’identifier les besoins du client/prospect, considérons qu’il y a une structure commune ou un fond mais que le moyen pour y parvenir va différer. C’est ainsi qu’il n’y a pas une méthode commerciale de questionnement mais plusieurs.

Pourquoi ne faut-il pas poser des questions difficiles sur votre produit?

N'hésitez pas à poser des questions difficiles sur votre produit, peu importe que les réponses soient bonnes ou mauvaises. Si vous ne les posez pas vous pourriez manquer des signes de mécontentement et risquer que le client se tourne vers un concurrent.